Écran géant tactile : comment fonctionne-t-il ?

Les écrans tactiles sont des périphériques informatiques cumulant les fonctions d’affichage et de pointage. Les premières sont relatives à l’écran et les seconds, à la souris. Si les Smartphones utilisent la technologie résistive pour leurs écrans, ce sont plutôt la technologie capacitive et la technologie infrarouge qui sont utilisées pour les écrans géants tactiles. Comment fonctionne donc un écran géant tactile ? Découvrons !

La technologie capacitive

La technologie capacitive fait intervenir une couche installée sur la plaque de verre de l’écran géant. Elle parvient ainsi à accumuler toutes les charges.

Une fois que l’utilisateur touche la plaque ou l’écran avec son doigt, une partie de ces charges lui sont transmises. Elles créent alors un manque mesurable et les capteurs de la plaque déterminent les coordonnées des différents points touchés.

L’action faite par l’individu sur l’écran devient alors objective grâce au traitement de l’information par un algorithme de calcul. Celui-ci est directement intégré dans l’écran. C’est la raison pour laquelle le processus sera encore le même en cas de touches multiples. Ici en effet, les points d’impact comme la pression exercée et le sens du mouvement, sont alors déterminés pour que l’action ait lieu en conséquence

Une autre variante de la technologie capacitive est la technologie capacitive projetée. Le principe demeure le même, mais il n’est plus question de créer un manque de charges en touchant la dalle tactile.

La technologie infrarouge

Avec la technologie infrarouge, on parle de “toucher pour créer une ombre“. Certains écrans géants tactiles l’utilisent, car contrairement aux écrans avec une technologie capacitive, ils n’auront pas besoin de support mécanique. Il n’y aura par conséquent pas de problème d’usure mécanique.

Le système infrarouge pour les écrans géants tactiles est le suivant : une dalle infrarouge et une dalle de verre sont utilisées, mais c’est au niveau de la première que tout va se jouer. On retrouve sur ce cadre plusieurs émetteurs et récepteurs infrarouges alors que de son côté, la dalle de verre est placée sur la partie inférieure de l’appareil et n’intervient donc pas dans la fonction tactile.

Dès que se produit un impact, un maillage lumineux est alors créé par les émetteurs et les récepteurs infrarouges. Celui-ci est invisible à l’intérieur de la zone active, mais est interrompu par l’utilisateur, une fois que ce dernier touche la dalle. Le point d’impact est alors détecté par les récepteurs privés de lumière infrarouge et les coordonnées X et Y sont transférées au contrôleur.

Cette technologie est une variante encore plus sophistiquée que la technologie tactile, vu que l’utilisateur ne touche la dalle qu’à une distance d’environ 2 millimètres.